Les sites du groupe Info6TM

Espèces invasives et autochtones en Corse : recenser pour mieux protéger

Une bande dessinée éducative a été réalisée par l’association A Rinascita pour informer un public très jeune. Une bonne idée.

Crédit photo A Rinascita
En Corse, vingt des trente-trois espèces de poissons d’eau douce présentes aujourd’hui ont été introduites par l’homme. Une association et la fédération départementale de pêche tentent d’enrayer leur propagation, avec l’aide des pêcheurs. Une initiative assez inédite, découvrons-la.

Des silures et des sandres dans la Gravona, des black-bass sur le lac de Codole, des ombles de fontaine sur les lacs de Capitello et de Melo… La cartographie des espèces en Corse réserve quelques surprises et en moins de 40 ans, les habitants des cours d’eau et des lacs ont bien changé… En partenariat avec l’Office français de la biodiversité, la fédération corse de pêche, la Dreac, les AAPPMA ou encore le parc naturel régional de Corse, une association a décidé de prendre les choses en main et de recenser les espèces invasives. « A Rinascita (la renaissance) est une association créée en 1975, qui, à l’origine, aide et propose des animations aux habitants de Corte, explique Alexandre Panizza, chargé d’étude en environnement et pas du tout pêcheur. Mais on mène aussi diverses actions pour l’environnement et le développement durable, on appartient au réseau national des CPIE (centre permanent d’initiatives pour l’environnement). Le premier objectif est d’informer les usagers des rivières corses sur les dégâts causés par les espèces introduites. Le deuxième est de recenser ces espèces, et c’est là que peuvent intervenir les pêcheurs. »

Lors d’animations en plein air, l’association A Rinascita et la fédération de pêche de Corse sensibilisent le grand public et les plus jeunes aux risques liés aux introductions de poissons. 
Crédit photo : A Rinascita

Participatif

Chacun peut rentrer ses observations sur un formulaire en ligne, les données sont accessibles à tous. Elles complètent les pêches électriques de l’OFB réalisées de juin à octobre. « Ce travail permet d’affiner l’état des lieux de la répartition et l’évolution des espèces introduites sur le territoire Corse, de déterminer les zones à enjeux, de cibler les cours d’eau non prospectés et ainsi d’être force de proposition pour réaliser de nouveaux inventaires, toujours dans un objectif d’amélioration des connaissances », précise l’association A Rinascita. Si le site a été lancé en 2011, son interface vient d’être repensée et est maintenant plus ergonomique et responsive. Date, photo (facultative), latitude, longitude, nombre de poissons observés : c’est un vrai carnet de capture en ligne. En parallèle, l’association fait de la prévention auprès du grand public, distribue des flyers, une BD pédagogique, des porte-clés, des jeux des 7 familles, organise des expositions, intervient sur les initiations pêches…

La truite de souche Corse est notamment menacée par l’arrivée du « Pseudorasbora », ou goujon asiatique, qui est porteur sain d’une maladie pouvant contaminer le beau salmonidé. 
Crédit photo : A Rinascita

Des échanges

« Ce sont des passionnés qui peuvent apporter un vrai plus, souligne Antoine Battestini, président de la fédération corse de pêche. Le travail de l’association vient compléter le nôtre et vice versa. On a des échanges, des réunions… Ils n’ont pas de compétences de pêche mais peuvent aussi intervenir sur des milieux comme les lagunes ou les tourbières où nous ne sommes pas présents. » La fédération corse mène, elle aussi, de nombreuses actions en parallèle, comme les pêches électriques, la surveillance du domaine, la sensibilisation du grand public, des études sur l’écosystème, une vigilance sur les pollutions… Les espèces invasives sont bien sûr, elles aussi, dans le viseur. Et notamment une qui cause d’importants dégâts : depuis quelques années, sur le barrage de Calacuccia, on a relevé la présence du Pseudorasbora ou goujon asiatique. Porteur sain d’une maladie, ce petit poisson, que l’on retrouve aussi sur le continent, est sous grande surveillance car il fait s’effondrer les populations de truites et notamment la sacrosainte truite de Corse. « Les autres espèces invasives n’impactent pas trop les truites car elles occupent pour la plupart des rivières de plaine, la truite a une répartition différente, elle est plus haute sur les cours d’eau, précise Antoine Battestini. Mais sur le barrage de Calacuccia (à 800 m d’altitude), c’est très, très grave. »

Layout 5
Des dépliants et des panneaux d’informations expliquent les enjeux de la préservation des truites de souche locale en Corse qui bénéficient d’un système de protection.
Crédit photo : Fédération corse de pêche

Trop tard ?

La truite endémique corse est le poisson emblématique des rivières de l’île de Beauté et fait l’objet d’une protection vraiment particulière. Mais le Pseudroasbora et les autres espèces indésirables sont maintenant trop bien implantés pour être retirés des cours d’eau. « Il faut adopter les bons gestes et notre discours est quand même de dire de ne pas les relâcher… Mais notre premier souci est d’éviter toute introduction supplémentaire. On n’est jamais à l’abri d’une espèce nouvelle », prévient Alexandre Panizza. Et même si les espèces locales ont tendance à régresser, à cause de la compétition nouvelle ou de la prédation sur les œufs, l’homme reste la menace principale avec « le braconnage, l’hybridation, les pollutions, la dégradation de l’habitat et la surpêche », conclut Antoine Battestini avec inquiétude.

Espèces autochtones et invasives en Corse

  • Douze espèces autochtones : blennie fluviatile, épinoche, truite commune, alose, aphanius de Corse, anguille, athérine, loup, mulet porc, mulet doré, mulet à grosses lèvres et mulet à tête plate.
  • Vingt et une espèces invasives : black-bass, brochet, carassin commun, carassin doré, carpe commune, chevesne, esturgeon, gambusie, gardon, goujon, grémille, omble de fontaine, perche, poisson-chat, Pseudorasbora, rotengle, sandre, silure, tanche, truite arc-en-ciel, vairon.

 

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Biologie – Environnement

Biologie - Environnement

Magazine n°948

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15