Les sites du groupe Info6TM

La pêche du largemouth yellowfish

Article réservé aux abonnés

Il compte parmi les poissons d’eau douce d’Afrique australe qui symbolisent le plus la pêche sportive. Notamment du côté de l’Afrique du Sud, où bon nombre de pêcheurs lui vouent un véritable culte et une admiration sans borne. Comme il se fait malheureusement de plus en plus rare, ils lui consacrent des centaines d’heures et un effort de pêche considérable pour tenter d’accrocher à leur palmarès un spécimen d’une dimension qui les fait tous rêver, c’est-à-dire d’une dizaine de livres. Je veux vous parler là de « Labeobarbus kimberleyensis », le fameux "largemouth yellowfish".
Le largemouth yellowfish ne vit que sur le bassin du fleuve Orange et de la rivière Vaal, ce qui explique qu’on le nomme parfois Vaal-Orange largemouth yellowfish pour le distinguer des six autres espèces de yellowfish (Labeobarbus spp) de cette partie du monde. On ne peut le trouver que dans trois pays : Lesotho, Namibie et surtout Afrique du Sud. C’est clairement là qu’il faut se rendre pour se donner le maximum de chance d’accrocher cette espèce à sa ligne. En Afrique du Sud, on peut le croiser dans pratiquement tout le pays, excepté la province du Limpopo dans l’extrême Nord-Est.



Le plus grand poisson à écailles d’Afrique australe…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Biologie – Environnement

Magazine n°132

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15