Les sites du groupe Info6TM

Comment choisir une toise pour mesurer ses trophées ?

Lorsque j’ai commencé à pêcher, j’avais, comme tous mes compagnons de pêche, un mètre dans ma besace pour vérifier si les poissons que je capturais étaient à la maille. Aujourd’hui, autre temps, autre époque, la plupart des pêcheurs se munissent d’une toise pour mesurer leurs trophées. La vague du no-kill est bien passée par là.

Mesurer ses poissons est presque devenu une routine pour de nombreux pêcheurs. La plupart d’entre nous ne ramènent plus le poisson capturé, et en partage le souvenir en postant des photos ou des vidéos sur les réseaux sociaux, en indiquant souvent la mensuration précise en guise de commentaire.

La précision en question

Bien évidemment, il est très difficile d’échapper à l’adage « plus le poisson est grand, plus la gloire est importante ». Une des questions qui se posent, quel que soit l’outil retenu pour apprécier la taille de la prise, reste la précision de la mesure. Et pour éviter les petites filouteries, il convient de considérer deux aspects différents :
• la toise doit être posée au sol et parfaitement tendue. Les outils de mesure souples sont de fait moins précis que les toises rigides. Mal posée sur le sol, une toise souple peut rapidement développer les caractéristiques d’un accordéon, et devenir dans ce cas un outil de mesure très largement optimiste ;
• le poisson doit lui-même être posé bien à plat sur sa toise. On imagine déjà toute la difficulté pour mesurer avec précision des poissons volumineux, comme un gros silure. La mesure se prend à l’extrémité de la queue, mais une mesure à son échancrure serait bien plus précise. Je vois trop souvent des camarades pêcheurs prendre des arrangements avec la position de la nageoire caudale pour gagner les quelques centi‑ mètres qui font toute la différence.

De l’utilité ou non de la précision

Je précise également que la notion de précision n’a qu’une valeur plus ou moins importante en fonction des circonstances. Dans certaines compétitions, un petit centimètre de plus peut avoir une importante valeur monétaire. Idem lorsque l’on souhaite dépasser des barres mythiques, comme celle du brochet métré. Avec le recul et un peu d’expérience, j’avoue éprouver plus d’émotions avec un brochet de 99 cm bien constitué et bagarreur à souhait, qu’avec un maigrichon indolent de 101 cm. C’est tellement vrai, que lorsqu’il m’arrive de voyager dans des régions favorables, où la capture de spécimens est vraiment fréquente, la mesure des belles prises devient vite aléatoire et se résume à une rapide présentation devant des marques repères. À noter que si l’on souhaite réellement parler de trophées, il me semble plus judicieux de peser ses prises, plutôt que de les mesurer. C’est d’ailleurs le choix qui est fait dans de nombreux pays anglo-saxons. C’est également le choix pris par les pêcheurs de carpes, dont le goût pour la précision n’a jamais été pris en défaut.

Les outils à notre disposition

Commençons ce tour d’horizon par l’outil le plus pratique mais également le moins précis. Il s’agit des marques qui sont positionnées par les fabricants sur certains de leurs modèles de cannes. Des jalons à 100, 110, 120 et 130 cm permettent d’évaluer rapidement la taille d’un gros poisson. Lorsque l’on est en voyage sur un site de pêche où les trophées s’amoncellent, on n’a qu’une hâte, celle de relancer au plus vite dans l’espoir de toucher un poisson encore plus gros. Qu’un brochet fasse 105 ou 106,5 cm n’a finalement que peu d’importance dans notre plaisir. Le mètre ruban, dit aussi mètre de couturière, est relativement léger et facile à transporter pour le pêcheur itinérant. Mais dès lors que l’on s’adresse à des poissons de belle taille, sa précision est toute relative, surtout si le mètre épouse la forme rebondie de votre prise. Notons qu’un mètre pliable et rigide posé sur une surface bien plate constitue un outil de précision remarquable. La toise souple est déclinée en plusieurs largeurs et j’aurais tendance à dire que plus la toise est large, plus elle est rigide, et plus la mesure est précise. C’est incontestablement un des outils de précision les plus appréciables pour les pêcheurs en bateau… À moins que ces derniers ne disposent d’une toise rigide qui, dans ce cas, constitue l’ultime référence en matière de précision. C’est d’ailleurs ce genre d’outil qui est utilisé en compétition. À noter également que certains fabricants proposent des tapis de réception et de manipulation pour nos captures, qui sont également munis d’un dispositif de prise de la mesure. Finalement, cet outil s’avère vraiment utile, car il permet d’avoir un relevé précis de la taille de notre prise tout en facilitant les manœuvres de manipulation et de remise à l’eau de nos trophées.

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Débuter la pêche des carnassiers

Magazine n°Brochet Sandre Magazine n°125

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15