Les sites du groupe Info6TM

Le no-kill, dangereux pour les poissons ?

Crédit photo Pierre Fernandès

Vos questions, nos réponses. Retrouvez quelques astuces de la rédaction, relevées dans le courrier des lecteurs. Thomas Chaudet, de Pertuis (84), s'interrogeait sur les impacts de la pratique du no-kill sur les poissons, le stress et donc les maladies que cela peut engendrer. Nous lui avons répondu dans le n°921 de La Pêche et les poissons.

Diverses études ont montré que le taux de survie peut être élevé (de 80 à 90 %) si quelques règles de base sont respectées, notamment écourter au maximum combat et manipulations du poisson. En revanche, si l’hameçon a blessé un organe important ou si le poisson est mal manipulé (trop serré, doigts dans les ouïes, séjour prolongé hors de l’eau), le taux de survie va chuter. Certains paramètres comme une température d’eau élevée et une faible oxygénation sont aussi défavorables. Plus que le stress lié à la capture, ce sont les conditions de capture et de manipulation qui entrent ici en jeu.

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Astuces

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15