Les sites du groupe Info6TM

Montage des worms : wacky et variantes

Le montage appelé wacky, tout en finesse, a fait ses preuves et permet, sur un leurre souple vermiforme, de leurrer black-bass éduqués comme percidés apathiques. L’approche est ludique et, à la base, d’une simplicité enfantine. Mais quelques jolies variantes permettent de faire varier à loisir ses présentations et, ainsi, de s’adapter à bien des situations.

 

1 Les hameçons

Le montage wacky de base part d’un hameçon simple à œillet. Les références utilisées habituellement pour le drop-shot conviennent parfaitement. La courbure doit être suffisamment large et ventrue pour permettre de traverser le leurre tout en laissant la pointe libre afin de piquer efficacement le poisson au ferrage. On choisit un hameçon plus ou moins fort de fer en fonction de la taille des poissons recherchés et de l’encombrement du milieu.

2 Le bas de ligne

Pour assurer une belle approche en finesse, on utilise un bas de ligne en fluorocarbone 20 à 25/100. Au-delà, la présentation du montage est moins discrète et la descente du leurre moins naturelle. On relie l’hameçon au bas de ligne par l’intermédiaire d’un nœud Palomar.

3 Les inserts

On utilise des inserts en tungstène et de grammages variés. Ils se vissent ou s’enfoncent dans le leurre pour modifier la présentation, ajuster la densité du montage et la vitesse à laquelle le leurre va descendre dans la couche d’eau. On les insère généralement dans une extrémité, voire les deux, du leurre souple selon le résultat que l’on souhaite obtenir.

4 Anneaux et gaines

Des anneaux silicones permettent de fixer l’hameçon sur le leurre souple sans avoir à pénétrer la gomme. La pointe est ainsi complètement dégagée, offrant les meilleures chances de piquer le poisson au ferrage. La gaine rétractable permet, elle, de sécuriser la fixation du leurre. On ajuste sa taille au briquet avant de piquer son hameçon dans le leurre. Ainsi, les risques de déchirer ou de perdre le leurre, au ferrage ou lors des combats, sont réduits.

5 Le wacky classique

C’est certainement l’un des montages les plus simplissimes à réaliser puisqu’il suffit de piquer votre worm bien au centre en prenant soin de bien faire ressortir la pointe de l’hameçon. Le leurre souple coulera de manière naturelle, ses deux extrémités oscillant légèrement à la descente. C’est un montage sans lest, à utiliser avec des leurres denses et gorgés de sel. Lors des tirées, le leurre semble prendre une impulsion et s’échapper un peu comme un céphalopode. Ce montage est parfait pour pêcher à vue.

6 Le Neko Rig

Le Neko Rig est un wacky classique sur lequel on ajoute un insert en tête du worm (extrémité la plus large) pour lui permettre de gagner le fond plus rapidement. C’est une approche plus dynamique mais pas suffisamment pour être rangée parmi les techniques dites de prospection. Elle permet d’animer le leurre sur le fond ou à proximité, et de pêcher des postes bien marqués

7 Le wacky drop-shot

Pour cette version drop-shot, on fixe l’hameçon (nœud Palomar) au milieu du bas de ligne puis on repasse l’extrémité du bas de ligne dans l’œillet pour qu’il se présente pointe vers le haut. On pince un plomb drop-shot en bout de bas de ligne, à la distance de son choix selon la couche d’eau que l’on souhaite explorer. Vous pouvez de cette manière présenter un leurre entre deux eaux. Ce montage est idéal pour pêcher les poissons suspendus dans les structures ou pêcher sur des fonds très encombrés sans accrocher.

8 Anti-herbe et texan

Les hameçons anti-herbe sont munis d’un fin élytre de protection et se positionnent comme les hameçons classiques. Les hameçons texans, eux, sont destinés à pêcher dans les structures encombrées (bois morts, herbiers, rochers). On traverse le leurre avant de repiquer la pointe dans la matière. À la touche, un ferrage appuyé permet de faire ressortir la pointe.

9 L’Inch wacky

On utilise ici une micro tête plombée munie d’un hameçon à hampe courte et courbure large. L’intérêt du Inch wacky est de pêcher plus vite qu’avec un montage sans lest. On peut aussi aborder des postes plus creux tout en conservant un contrôle optimal de la ligne, même par conditions venteuses. Enfin, l’action du leurre et de ses extrémités est accentuée à la descente.

10 Le wacky ultime

Pour réaliser ce montage, on arme le leurre d’une tête plombée, puis on coupe la pointe qui n’a aucune utilité. C’est donc l’occasion de recycler vos vieilles têtes plombées à hampe tordue ou à pointe émoussée. On arme ensuite le leurre par la moitié avec un hameçon wacky. Ce montage permet de gratter et prospecter sur le fond, en linéaire, tout en couvrant plus de terrain. Il donne l’illusion d’un poissonnet s’alimentant sur le fond et s’avère redoutable sur le black-bass bien entendu ainsi que sur les percidés.

Il existe différents profils de leurres souples en forme de ver. On privilégie les références denses et gorgées de sel pour les pêches en weightless (sans aucun lest) et des modèles avec une extrémité plus large pour réaliser les montages lestés. C’est également le cas des leurres souples flottants dont l’extrémité non lestée demeure en suspension, offrant une présentation plus attractive.
Crédit photo : Julien Mathien

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Tutos

Magazine n°915 - août 2021

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15