Les sites du groupe Info6TM

Une recette de bouillettes pour bien pêcher les carpes en eaux froides

La pêche de la carpe en eau froide est souvent délicate, du fait du peu d’appétit des poissons qui peuvent rester des jours sans rien consommer. L’enjeu consiste à leur proposer un appât digeste et attractif qui va les inciter à le rechercher dès qu’ils vont se mettre en activité. En plus d’être digeste, on va faire en sorte qu’il apporte de l’énergie à des poissons qui vivent à cette période sur leurs réserves accumulées à l’automne.

La plus grosse partie du mix est basée essentiellement sur de la nourriture pour oiseaux. Les formules préposées par Brand sont vraiment excellentes. Ces aliments sont très attractifs et extrêmement digestes, même en eau froide pour des poissons au métabolisme ralenti. Ils sont riches en énergie, (sucre, graisse), en protéines, en vitamines, et leur texture permet une très bonne diffusion des attractants contenus dans l’appât. Ils font d’excellents liants qui vont permettre un roulage facile et une bonne tenue de l’appât au fond de l’eau.

Les Bird Food, les indispensables pour pêcher en eau froide.
Crédit photo : Laurent Fougeras

Le mix

  • 400 g de graines pour canaris moulues
  • 400 g de birdfood jaune ou insects de chez Brand
  • 200 g de levure de bière

Les graines de canaris moulus, idéal pour la réalisation d’un mix hivernal.
Crédit photo : Laurent Fougeras

Les graines doivent être absolument moulues pour apporter toutes leurs qualités nutritives et mécaniques. Des graines entières n’ont rien à faire dans un mix, elles ne font que fragiliser le mélange. La levure de bière va apporter du goût, des protéines en grande quantité et beaucoup de vitamines. C’est un ingrédient soluble qui attire fortement les carpes.

Il faut des farines digestes et attractives.
Crédit photo : Laurent Fougeras

À ce mix, on va pouvoir ajouter les additifs liquides que l’on veut. J’aime bien le CSL, riche en acides aminés solubles, et tous les « liquid food » et hydrolysâtes que l’on peut trouver sous différentes marques. En arôme, je préfère ceux composés sur une base éthyle qui diffusent bien en eau froide, bien que le propylène glycol fonctionne parfaitement également. J’ai un faible pour la fraise en les arômes fruits en cette saison.

La pâte est prête à rouler.
Crédit photo : Laurent Fougeras

Et par-dessus tout, j’aime rajouter des épices à ce mélange. 100 g de piment de Cayenne en poudre apporte un vrai plus. Il va donner une belle couleur rouge à l’appât en plus de le « pimper ». Le mélange accepte environ la moitié de son poids en liquide et il est à travailler assez humide pour un roulage parfait.

Il faut un bon équilibre dans les farines utilisées afin que cela passe facilement dans la buse du pistolet.
Crédit photo : Laurent Fougeras

J’aime les petits appâts en hiver, les « nuisibles » étant moins actifs, des bouillettes de petit calibre pas trop cuites sont de mon point de vue plus attractives. Je les roule en 14 mm et les cuis dans l’eau bouillante environ 1,30 min. Je les laisse ensuite sécher deux jours. Elles sont ainsi prêtes à pêcher. Je vous souhaite un bon roulage et j’attends vos retours sur cet appât d’hiver.

Après séchage, il est temps d’aller les tester !
Crédit photo : Laurent Fougeras

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Appâts

Magazine n°177

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15