Les sites du groupe Info6TM

Canal, les biefs se suivent mais ne se ressemblent pas !

Article réservé aux abonnés

Un canal est d’aspect visuel très monotone, c’est une « rivière » très lente et routinière, du moins en surface, avec nos yeux de pêcheurs. Bien souvent délaissés par le passé, les canaux ont aujourd’hui de plus en plus la cote. Certains s’y frottent et abandonnent
très vite, faute de résultats, d’autres s’y piquent et scotchent les biefs, avides de découvrir leurs potentiels. Chaque parcelle a sa singularité, nous allons comparer trois biefs qui se suivent sur le canal latéral à la Loire et y constater des différences étonnantes.
 
LES TROIS BIEFS Le canal latéral à la Loire est un ouvrage de petit gabarit qui s’étend sur près de 200 kilomètres, autant dire qu’il y a de quoi pêcher. Nous allons nous concentrer sur trois biefs consécutifs, proches de mon domicile, sur lesquels j’ai effectué au total un peu plus de 300 nuits ces cinq dernières années. Chaque bief a été baptisé en corrélation avec son cheptel : 1, le bief à grosse ; 2, le bief à petites ; 3, le bief générique. Le bief « à grosses » est une eau à faible cheptel, mais avec une moyenne de poids intéressante, puisqu’elle oscille autour des…

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant.

Vos identifiants de connexion sont incorrects

Déjà Abonnés ?

Saisissez vos identifiants

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Techniques et Stratégies

Magazine n°Média Carpe 161 - mai-juin 2021

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15