Les sites du groupe Info6TM

Escapade en rade de Brest, autour de Landévennec

À Landévennec, la grève située entre la cale de Port Maria et l’église est à visiter au leurre de surface. Les bars s’y promènent dès que le courant se forme, soit au début du jusant

Crédit photo Thierry Sauvin

Bien à l’abri au fond de la rade de Brest, à la sortie de l’estuaire de l’Aulne, Landévennec bénéficie d’une situation très privilégiée qui intéressera à coup sûr plus d’un pêcheur en mer. Quoiqu’assez confidentiel, le secteur offre en effet une grande variété de spots et d’espèces à capturer dont on croise parfois des spécimens étonnants. Découverte de ce joli coin de pêche breton.

On ne vient pas à Landévennec, en presqu’île de Crozon, par hasard. Niché au fin fond de la rade de Brest, au cœur du parc naturel régional d’Armorique, ce petit village de 350 habitants est resté à l’écart des grands axes routiers. Les pieds dans l’eau, abrité des vents dominants, il bénéficie d’un climat clément comme en témoignent les palmiers installés le long de la grève de Port Maria. Landévennec est un refuge pour les amoureux de pleine nature mais aussi pour les pêcheurs. À Landévennec même, les bons coins abondent. À proximité de l’église Notre-Dame, en bordure de grève, la cale de Port Maria est très prisée par les pêcheurs aux leurres. Les bars y maraudent fréquemment entre les mouillages des bateaux de plaisance. La pêche aux leurres de surface y est très intéressante dès qu’un courant se manifeste et notamment à partir de la deuxième heure du jusant.

Vu depuis la rive droite de l’Aulne, le village de Landévennec. Tout est réuni ici en ce lieu assez pittoresque avec la forêt, la colline du Menez Hom, la mer et la rivière !
Crédit photo : Thierry Sauvin

Le sillon du Pal

Au pied du camping municipal, le sillon du Pal est incontournable. Ce cordon de terre marque la frontière entre la mer, à gauche et l’estuaire de l’Aulne. Flèche de galets et de graviers, il est totalement recouvert par les eaux lors des forts coefficients de marée. Sur la droite, s’étend une vasière à proximité de l’ancienne abbaye. Ce secteur est à privilégier dès que le coefficient de marée est supérieur ou égal à 90. La mer descendant, le sillon se découvre et l’on peut avancer progressivement en pêchant aux leurres. On touche beaucoup de petits bars mais parfois aussi le gros lot ! Finesses, leurres de surface et mouche donnent d’excellents résultats. Le coin est si poissonneux qu’il n’est pas rare qu’il soit envahi de phoques dont la présence est toujours bon signe.

Le sillon du Pal. À sa droite se trouve la vasière qui est une ancienne zone de pêche de l’abbaye. Des pals y étaient enfoncés en cercle de manière à retenir les poissons dès que la mer descendait.
Crédit photo : Thierry Sauvin

Le sillon des Anglais

Plus à l’ouest, le sillon des Anglais est lui aussi réputé pour le bar. Pour y accéder à pied, il faut emprunter le sentier côtier (GR34) et marcher un bon moment dans la forêt domaniale. Cette flèche, parallèle à la côte, mesure près de 500m et les bars aiment s’en approcher, attirés par les élevages de moules qui bordent le littoral. En continuant vers l’ouest, on parvient au hameau du Loc’h, zone également très appréciée des pêcheurs aux leurres et en surfcasting. Ces derniers recherchent ici les daurades royales, abondantes en rade de Brest.

Située juste en bordure de l’océan, l’église Notre-Dame-de-Landévennec est entourée d’un cimetière marin. Toutes les tombes sont orientées vers la mer. 
Crédit photo : Thierry Sauvin

Le cimetière à bateau

Dans l’anse de Penforn, de 1870 à 1935, séjournaient les navires de la Marine placés en réserve, l’encaissement de la vallée de l’Aulne constituant un abri naturel. Aujourd’hui, c’est un cimetière à bateaux provisoire, abritant les vieilles coques rouillées attendant leur ultime voyage vers les chantiers de déconstruction. Devenu partie prenante du paysage, ce cimetière à bateaux crée une atmosphère un peu particulière. Collées les unes aux autres, ces vieilles coques craquent par moments, émettant des crissements métalliques dont la fréquence dépend de l’orientation du vent. C’est un endroit un peu étrange mais pas dénué de charme… d’autant que le poisson aime s’y aventurer. On y trouve du bar, avec des chasses très fréquentes le long des coques, mais surtout des émissoles, souvent en grand nombre. C’est en bateau qu’il est possible de les solliciter, essentiellement au crabe vert. À ces deux espèces s’ajoutent les congres qui atteignent des poids remarquables et les raies bouclées. On peut aussi pêcher du bord, rive gauche, juste devant les bateaux de la Marine. Il faut toutefois une bonne condition physique car si la descente, depuis le belvédère de Penforn, est facile, la remontée, surtout si vous êtes chargé, est évidemment plus physique.

Le cimetière à bateaux. Endroit étonnant dans une atmosphère étrange. Si le bar y est bien présent, en périodes estivale et automnale, les émissoles y sont aussi nombreuses. 
Crédit photo : Thierry Sauvin

L'île de Térénez

Autre spot intéressant: l’île de Térénez qu’on rejoint par la D791, rive droite d’Aulne, en direction du Faou. Elle est accessible à marée basse et en permanence si le coefficient de marée est inférieur à 85. Côté rade, la pêche du bar est très productive en animant un leurre souple non lesté entre les goémons. On peut aussi le traquer à vue avec de micro leurres souples ou bien à la mouche avec de petites imitations de crabes. Au bout de l’île, en face du cimetière à bateaux, leurres et mouche donnent également de bons résultats mais le coin est aussi excellent pour le surfcasting. On touche ainsi de très gros bars en eschant avec une demi-tête de calamar ou une sardine entière. Seul souci, on y laisse beaucoup de matériel. Le secteur est surtout pêchant par faible coefficient (40 à 55), une heure avant et après les étales. Au-delà, le courant s’accélère et les lignes ne tiennent plus en place.

Pour pouvoir accéder au sillon des Anglais, il faut s’enfoncer dans la forêt de Landévennec en empruntant un circuit de randonnée pédestre, le GR34. Pour les plus motivés, on accède encore plus loin au sillon du Loch, autre coin réputé pour la pêche du bar mais aussi de la daurade royale.
Crédit photo : Thierry Sauvin

Le pont de Térénez

En pénétrant davantage dans l’estuaire de l’Aulne, on découvre, rive gauche, l’ancien moulin à marée du Folgoat. Accessible en voiture, ce secteur offre quelques spots intéressants pour pêcher aux leurres ou aux appâts naturels. En partant sur la droite, en direction du pont de Térénez, quelques coins méritent d’être visités car de gros bars y sont régulièrement capturés. Puis on parvient au pont de Térénez, inauguré en 2011 en remplacement de l’ancien, qui enjambe l’Aulne. En venant de Brest, il s’agit en quelque sorte de la porte d’entrée de la presqu’île de Crozon. Ici, le fleuve est large et encaissé et offre de belles perspectives de pêche. En dessous du pont, rive droite, il est possible de pêcher en surfcasting et d’atteindre aisément le chenal. Les plus belles pêches se font généralement de septembre à novembre. Le surfcasting lourd est ici conseillé, il ne faut pas donner dans la dentelle. Corps de ligne en 45/100, montage coulissant avec cassant et bas de ligne costaud en 40/100 feront l’affaire. Un petit calamar ou une grande lanière est bien souvent le menu le plus apprécié. Autour de Landévennec, et plus encore dans l’estuaire de l’Aulne, de la pêche du tacaud à la traque du requin hâ en passant par le bar et l’émissole, on voit que tout est possible !

Aux abords du pont de Térénez, en rive droite de l’Aulne, les pêcheurs en surfcasting vont viser les bars et les émissoles. Dès que la luminosité baisse, le congre se joint à la partie. 
Crédit photo : Thierry Sauvin

En eau douce aussi

Si la région de Landévennec intéressera en priorité les pêcheurs en mer, il faut savoir que la presqu’île de Crozon est parcourue de ruisseaux et de cours d’eau douce. Citons entre autres l’Aber, le Kerloc’h et le Ster C’hao. Ces cours d’eau sont bien peuplés en truites, carnassiers et poissons blancs. Tous sont gérés par l’AAPPMA de Crozon.

Sur l’île de Térénez, côté ouest, on pêche les bars au leurre souple. Face au cimetière à bateaux, les pêcheurs en surfcasting pourront toucher des spécimens de plus de 5kg
Crédit photo : Thierry Sauvin

Renseignements utiles

ADRESSES UTILES

  • AAPPMA de Crozon - Tél. 06 60 66 64 89 - joel.boezennec2@orange.fr
  • Information touristique - Rue Saint-Guénolé - 29560 Landévennec - Tél. 02 98 27 78 46 - www.crozon-tourisme.bzh
  • Office de tourisme - Crozon Aulne maritime - Boulevard de Pralognan - 29160 Crozon - Tél. 02 98 27 07 92

GUIDES DE PÊCHE

  • Jérémy Sergent - Tél. 06 45 67 78 71 - Site : www.guidedepechefinistere.bzh
  • Brestfishing - Vincent Ottmann - 29290 Milizac - Tél. 06 43 82 42 70 - Site : www.brestfishing.fr

HÉBERGEMENTS

  • Camping municipal du Pal - 29560 Landévennec - Tél. 02 98 27 72 65
  • VVF Villages - Ar Ménez - 29560 Argol - Tél. 02 98 27 33 02
  • La Vielle Ferme - Rangoulic - 29560 Landévennec - Tél. 09 81 81 31 61
  • Camping Le Grand Large - 29570 Camaret-sur-Mer - Tél. 02 98 27 91 41
  • Chambres d’hôte Le Saint-Patrick - 29560 Landévennec - Tél. 02 98 27 70 83

DÉTAILLANT
Point Bleu Sport et nature - 10, bd. Pierre Mendes France - 29160 Crozon - Tél. 02 98 27 22 11

À VOIR

  • Abbaye de Saint-Guénolé
  • Randonnée GR 34
  • Belvédère de Penforn
  • Forêt domaniale
  • Cap de la Chèvre
  • Pointe des Espagnols
  • Pointe de Pen-Hir
  • Tour Vauban

 

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

En France

Magazine n°923

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15