Les sites du groupe Info6TM

Xavier Kosmalski, en mouche de mai

Article réservé aux abonnés

Après l’ouverture, l’arrivée d’« Ephemera danica » met à mal notre impatience tant cette période de mai-juin marque un rendez-vous prisé. Plus qu’un symbole, ce grand éphémère a souvent le don de mettre les belles truites en appétit dans des milieux que l’on ne soupçonnerait pas toujours. Xavier Kosmalski nous en fait la démonstration.
Symbole de notre pratique sportive, la mouche de mai n’est pas présente sur toutes nos rivières. Elle a besoin d’un substrat meuble, sablo-vaseux, conditionné à des secteurs lents, favorables au développement de ses larves fouisseuses qui mesurent environ 30 mm. La présence de ce grand éphéméroptère (40 mm avec les cerques) est un bio-indicateur. Comme beaucoup de représentants de notre diversité entomologique, cet insecte souffre de la pollution des sédiments et du colmatage organique des fonds liés, notamment, à l’artificialisation de nos cours d’eau. Trésor caché Nichée à la frontière de la Sarthe et de la Normandie, l’Orthe, dans sa tête de bassin, fait partie de ces nombreux petits cours d’eau méconnus, voire oubliés, qui comptent une belle population de truites fario sauvages. La « mouche de mai » reste une période…

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant.

Vos identifiants de connexion sont incorrects

Déjà Abonnés ?

Saisissez vos identifiants

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Salmonidés

Magazine n°150

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15