Publicité

Bar, dorade, maigre, maquereau : de nouvelles mailles adoptées

1
1 avis

C’est une victoire pour de nombreux pêcheurs qui militaient pour l’augmentation de la taille légale de capture du bar franc depuis de nombreuses années. Le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie a pris le 26 octobre un arrêté spécifique à la pêche maritime de loisir. Le texte rassemble, clarifie et modifie les tailles minimales de capture des poissons, crustacés et autres organismes marins prélevés.

Six centimètres qui changent tout Le bar, poisson emblématique de nos côtes, voit ainsi sa maille passer de 36 à 42 cm (25 à 30 cm pour le loup en Méditerranée). Cette mesure doit lui permettre de se reproduire au moins une fois avant d’atterrir dans les assiettes des pêcheurs récréatifs, qui, rappelons-le, prélèveraient chaque année la même quantité de poissons que les pêcheurs professionnels. Cette augmentation de six centimètres permettrait, selon une récente enquête, de réduire le nombre de prises de 30% chaque année.

D’eux même, beaucoup de pêcheurs avaient déjà adopté une maille « biologique » par pure éthique sportive, en relâchant systématiquement tout poisson de moins de 42 cm. En effet, la pression sur la ressource est telle que les effectifs de bars ont considérablement baissé ces vingt dernières années. Il était urgent de réagir, comme l’a déjà fait l’Irlande en instaurant une maille de 40 cm et un quota de deux poissons par jour et par pêcheur.

Le combat continue Il faut aujourd’hui féliciter les institutions (Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques), associations (Collectif Bar Européen), organisateurs de compétitions (Labrax Cup) et même certaines marques qui ont toujours milité et communiqué pour une maille de 42 cm. Cette victoire est aussi la leur.

Une bonne mesure donc, qui s’ajoute à l’obligation désormais de couper une partie de la nageoire caudale des poissons gardés, afin de lutter contre le braconnage. Mais le combat n’est jamais terminé : les pêcheurs professionnels ne sont pas concernés et il y a d’autres axes de travail comme la mise en place de quotas journaliers, ou d’une période de fermeture pendant la reproduction du bar (janvier à mars).

Dorades et congres sont aussi concernés D’autres poissons qui n’avaient pas de taille minimale de capture ont désormais une maille attribuée : 30 cm pour le bar moucheté, 60 cm pour le congre, 23 cm pour la dorade grise, 23 cm pour la dorade royale, 45 cm pour le maigre… Les détails sont ici : Toutes les tailles limites dans l'arrêté complet.

Nous reviendrons dans un prochain numéro de La Pêche et les poissons sur cette nouvelle réglementation.

1 avis
Commenter
0
Inscription

les news

Pages

Rendez-vous

< juin 2019 >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Tout voir

Facebook / rejoignez-nous !

Articles les plus lus

La boutique

Newsletter

bloc-newsletter-ppo.jpg