Les sites du groupe Info6TM

Recherche :

-

Un Festival de la pêche à Nantes en 2025 : tous les détails !

Déçus des derniers salons en France, les adhérents du Gifap (Groupement de l’industrie française d’articles de pêche, auquel adhère le magazine La Pêche et les poissons) ont décidé de prendre les choses en main et de lancer un nouveau format qui rassemblera les pêcheurs autour de leur passion, avec un cahier des charges précis. Ce Festival national de la pêche est déjà programmé du 23 au 25 mai 2025 à Nantes, nous vous en avons déjà parlé, et c’est Benoît Mayolle, président du Gifap et de sa commission Salons, mais aussi PDG de Daiwa France, qui nous révèle les informations sur ce nouveau rendez-vous.

-

Cinq soies synthétiques modernes pour pêcher à la mouche

Nous vous présentons ici des soies synthétiques assez polyvalentes, bénéficiant des dernières technologies en matière de production et de l’apport de matières premières de qualité, les rendant plus durables et plus performantes. La qualité des soies synthétiques s’est améliorée ces dernières années en matière de glisse, de souplesse, de résistance à l’abrasion, même si encore trop de modèles ne répondent pas à nos attentes et sont conçus à partir de PVC bas de gamme, à l’origine de rejets de phtalates. Voici cinq lignes à mouche qui se distinguent par leurs qualités de durabilité et d’écoresponsabilité et qui devraient vous donner toute satisfaction.

-

Interview : Willy Schraen veut déclasser le cormoran du statut d'espèce menacée

Les élections européennes se tiendront en France le dimanche 9 juin. Le président de la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) Willy Schraen a monté une liste Alliance Rurale avec Jean Lassalle en tête de liste. Parmi les propositions : déclasser le cormoran du statut d'espèce menacée. Pour La Pêche et les poissons, Willy Schraen en dit plus et répond aux attentes des pêcheurs dans une interview exclusive.

-

Pêche de la carpe au parc Soubise, en Vendée

Depuis des décennies, les habitants des Deux-Sèvres, dont je fais partie, ont été rebaptisés les « Belous » ou moutons par nos voisins vendéens ! Ils ont aussi trouvé le sobriquet de « Cagouillards » pour désigner les Charentais, soi-disant grands amateurs d’escargots, appelés « cagouille » en patois. En contrepartie de quoi nous les avons surnommés les « ventres à choux », à cause de leur appétence ancienne pour les crucifères, entre autres explications. Cela ne date donc par d’hier que l’on se chambre gentiment d’un département à l’autre dans Ouest français. En conclusion de quoi et même si cela me fait un peu mal de le dire, je dois bien avouer qu’il y a beaucoup de très jolis sites de pêche de la carpe en Vendée, comme le Parc Soubise !